L’équipe de Taposiris Magna soutenue par le Shelby White and Leon Levy Program for Archaeological Publications !

Les auteurs anciens (de Strabon à Procope) comme les études récentes ont souligné l’importance économique et administrative de la ville de Taposiris Magna, située vers la pointe ouest de l’actuel lac Mariout (ou Maryut), à l’ouest d’Alexandrie (30°56’21.52 N / 29°31’20.44 E). Le site archéologique, attesté du IIIe siècle avant J.-C. au début du VIIIe siècle après J.-C., doit sa fortune à sa situation stratégique, au nord de la rive moderne, dans une région très prospère de l’Antiquité, la Maréotide, et à son rôle de porte d’entrée depuis la Libye et de verrou dans le complexe lacustre et portuaire d’Alexandrie.

Fig. 1 : La levée artificielle du port de Taposiris vue du sud. À l’arrière-plan, on distingue le temple d’Osiris, construit sur la crête rocheuse qui sépare la mer Méditerranée du lac Mariout (© MFTMP)

Son port lacustre est sans parallèle sur la rive nord ; cependant il n’a jamais fait l’objet d’études approfondies avant les travaux de la mission française (1998-2010) conduite par M.-Fr. Boussac (1998-2017) puis B. Redon (2018-) : la mission du Brooklyn College (dirigée par E.L. Ochsenschlager en 1975) n’a jamais publié intégralement ses découvertes ; les prospections menées par L. Blue et E. Khalil (publiées en 2010 et 2011) ont proposé une étude globale des rives de la région maréotique, mais sans entrer dans le détail du fonctionnement du système portuaire de Taposiris.

Fig. 2 : Le pont du port de Taposiris vu depuis le sud (© MFTMP)

Les études archéologiques de la mission française, qui travaille à Taposiris depuis 1998, les relevés électromagnétiques et les investigations géo-environnementales ont permis de relier l’histoire du site à l’évolution du lac sur la longue durée. Elles fournissent un nouveau cadre pour comprendre l’organisation des échanges sur l’ensemble du lac Mariout et les liens fonctionnels reliant les ports entre Taposiris et Alexandrie.

Fig. 3 : Vestiges hellénistiques recouverts par les niveaux de curage du chenal (© MFTMP)

Le projet de publication des installations lacustres de Taposiris (dont le pont, fig. 2, la levée artificielle et les installations ptolémaïques qu’elle a recouvertes, fig. 3) a été l’un des projets sélectionnés en 2020 par la fondation Shelby White and Leon Levy dans le cadre du Shelby White and Leon Levy Program for Archaeological Publications (voir le site https://whitelevy.fas.harvard.edu). Coordonnée par B. Redon et M.-F. Boussac, cette synthèse porte sur les opérations menées de 1990 à 2010 dans la zone basse du site et sur les vérifications faites depuis 2018 à Taposiris et sur les sites situés plus à l’est.

Elle comprendra les travaux effectués par les nombreux collaborateurs qui sont intervenus depuis le lancement du programme tant sur le terrain que sur l’étude de l’environnement et de la culture matérielle. La coordination de l’étude environnementale sera faite par Maël Crépy, celle des travaux de terrain sera assumée par Joachim Le Bomin (fig. 3) ; celle de la culture matérielle par Julie Marchand (fig. 4).

La publication (qui se présentera sous la forme classique d’une monographie, mais prendra aussi la forme d’un Web-SIG) entend offrir une nouvelle vision de l’histoire du lac Maréotis dans l’Antiquité ; elle expliquera les changements environnementaux et leur impact sur la dynamique des sociétés et de l’économie.

La mission remercie chaleureusement la fondation Shelby White and Leon Levy pour son appui !

 

Fig. 4 : À l’eau ou au sec, M. Crépy et J. Le Bomin mesurent et étudient le pont (© MFTMP)

Fig. 5 : Chaque tesson compte pour J. Marchand (© MFTMP)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Fig. 6 : La traversée du matin (campagne 2019) (© MFTMP)


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search